Les journalistes aux prises avec leurs sources

Conférence
Séminaire de recherche

Il n’est plus aujourd’hui une seule organisation politique, économique ou sociale ne disposant pas d’un service de relations avec la presse. Les compétences de ceux-ci ont d’ailleurs atteint de tels niveaux de professionnalisation (Schlesinger, 1990) qu’ils agissent en véritables ressources des journalistes, mais aussi comme de redoutables filtres et prescripteurs d’informations (Legavre, 2011). Parallèlement, depuis l’émergence des possibilités de publication en ligne, une multitude de sources, autrefois dépendantes du bon vouloir des journalistes, ont obtenu un accès direct au public. Que ce soit via les blogs, les forums, les réseaux sociaux ou les sites web, certaines sources sont devenues de véritables acteurs dans le grand jeu de la médiatisation. La façon dont les sources sont mises en scène dans la production journalistique, notamment via les hyperliens, a également évolué. Ces journées d’étude s’intéresseront à la place, toujours mouvante de la source dans le travail du journaliste. Il s’agira non seulement d’approfondir la question des relations interdépendantes de ces acteurs (Gans, 1979 ; Schlesinger, 1992 ; Franklin & Carlson, 2011), mais aussi de percevoir l’évolution de ces interactions face aux transformations des mondes de la communication et du journalisme de ces dernières années. L’objectif est double. Par des exposés croisés de résultats de recherche, entre doctorants et invités internationaux, experts de la problématique, ces journées permettront non seulement de confronter l’analyse de ces dépendances mutuelles entre acteurs, mais aussi les manières de concevoir ces interactions dans des espaces nationaux différents.